Les deux dernières années ont été peu propices au feu bactérien sur le territoire cantonal. Afin de poursuivre dans cette voie, nous vous rappelons que la plantation des plantes-hôtes  les plus critiques est à proscrire.

Il s'agit de :

  • Cotoneaster sp.
  • Stranvaesia (Photinia davidiana et nussia)
  • Pyracantha (buisson ardent)
  • Crataegus (aubépines), à moins de 4 km d'un verger intensif ou conservatoire d'anciennes variétés ou d'une pépinière de fruits à pépins

Toute plante suspectée d'être atteinte par le feu bactérien doit obligatoirement être annoncée à la Commune ou à la Police phytosanitatire.

Si nécessaire, vous pouvez consulter le Règlement sur la protection des végétaux  du 15 décembre 2010.