La route de Bremblens est à nouveau ouverte, mais les travaux se poursuivront à l'intérieur de la forêt.

Les coupes de bois réalisées à plusieurs endroits dans le Bois du Faclay ont pour objectifs de :

- Maintenir une forêt stable afin de garantir un effet de protection suffisant contre les crues et laves torrentielles mettant en danger les habitations et infrastructures en aval du Bief.
- Sécuriser la route cantonale et communale Lonay-Bremblens ainsi que le chemin forestier du Faclay contre les chutes d'arbres ou de branches.
- Sécuriser le sentier pédestre parcourant le massif contre les chutes d'arbres ou de branches afin de pouvoir le maintenir ouvert au public avec un minimum de risques.
- Sécuriser les habitations au Chemin des Chevreuils.
- Contenir une épidémie de bostryches typographes avec la coupe des épicéas en face de la place pique-nique.
- Favoriser le développement du rajeunissement naturel en place ainsi que les plantations qui ont été effectuées après l'ouragan Lothard en 2000 afin d'obtenir une forêt la plus stable possible.

Ces dernières années, les arbres ont souffert des longues périodes de sècheresses à répétitions. Les séquelles sont de plus en plus visibles dans le paysage sur l'ensemble du canton et même au niveau national. En conséquence, il en résulte des peuplements entiers qui commencent à sécher créant ainsi des risques de chutes de branches, de cîmes ou même d'arbres mettant en danger les infrastructures et les usagers. Des informations à ce sujet ont largement été diffusées et relayées dans les médias, ces derniers moins, afin de sensibiliser la population sur cette problématique environnementale.

Le garde forestier et son équipe ont déjà fait une première intervention en début d'année 2015, dans le même secteur. Il a alors été décidé de ne pas faire tous les travaux en une seule fois, mais de les fractionner en deux interventions espacées de quatre à cinq ans afin de diminuer l'impact visuel.

Le martelage a été réalisé avec l'Inspecteur des forêts de l'arrondissement, le garde forestier de triage, le municipal des forêts et le personnel communal. Chaque cas a été discuté et martelé pour les diverses raisons mentionnées ci-dessus.